Comment j'enseigne le tir à un débutant?

Comment j'enseigne le tir à un débutant?

Sur le web, tu peux apprendre les gestes techniques des meilleurs joueurs. Démonstration commentée ou explication des détails d’un geste, de la pointe du pied, à l'orientation des genoux, des hanches, des épaules, timing des bras, des doigts, etc. Cette précision biomécanique est intéressante pour reproduire le geste d'un joueur. Mais reproduire le geste d’un joueur n'a jamais assuré de le placer dans le bon temps et dans le bon espace en match.

L’intention motrice (reproduire un geste) et l’intention de résultat (atteindre un résultat) sont deux choses différentes.

Pour aider un joueur à se développer, l'entraîneur donne en général des consignes qui focalisent l’attention du joueur et aident à l’action motrice. L’En général, peut-être sans même s’en rendre compte, l’entraîneur rentre dans une de ces deux catégories :

– Il fait progresser son joueur en partant de l’intention motrice, il fait répéter le joueur pour qu’il réalise une intention d’action et termine après un certain nombre de répétition en présentant l’intention de résultat.

– Il fait l’inverse ! Il donne au joueur une intention de résultat, lui laisse découvrir les solutions, puis apporte ensuite, peu à peu des intentions d'action et enfin des intentions motrices si c’est nécessaire.

Ces deux catégories ne sont pas exclusives l’une de l’autre, mais pour ce qui me concerne je préfère partir de la seconde et je vais vous expliquer pourquoi grâce à un exemple : l'enseignement du tir à un débutant.

 

Voici comment je procéderais pour enseigner le tir à un débutant :

1 – Je commence par focaliser l’attention du joueur sur le résultat à obtenir : la balle doit passer dans l’anneau, c’est son intention de résultat.

Évidemment, le règlement du jeu n’est pas souvent respecté... le joueur a besoin de multiplier les appuis, il piétine, fait plus de pas que le règlement ne le permet, porte la balle et tir dans un schéma qui lui est propre. Mais il commence, après plusieurs essais, à transformer la situation pour la rendre plus favorable au résultat attendu. On observe alors que bien qu’il n'ait jamais été confronté à un tir standard au basket-ball, il s'en approche de plus en plus naturellement. On peut donc supposer que le joueur possède en lui les différents patrons moteurs nécessaires à la réalisation d'un tir, mais qu'il lui est difficile de les ordonner (coordination) et de les séquencer (bon timing). De plus il n'a pas encore la sensibilité proprioceptive spécifique pour tirer.

2 – Je donne alors au joueur une intention d’action : la balle doit retomber dans l’anneau en arrivant par le haut.

Le joueur va continuer à explorer les pistes pour réaliser cette action "par le haut".

3 – C’est alors que je lui propose des intentions motrices comme autant de sous-actions en le gardant concentré sur la réalisation mais aussi et surtout sur l’expression kinesthésique et proprioceptive de sa réalisation.

Avec cette méthode, le joueur commence par prendre conscience de la globalité de la situation de tir.

Les interventions suivantes sont alors pour lui plus significatives, leur impact est renforcé, ce qui améliore l’apprentissage, l’exécution, à terme l’efficacité et aussi l’efficience, puisque cette méthode permet aux gestes techniques de mieux résister au stress.

Pour la grande majorité des entraîneurs avec lesquels j'ai la chance d'échanger, il est inconcevable de ne pas débuter par l'étape 3, c'est à dire l'intention motrice. Pour eux, il est impératif de commencer par expliquer comment mécaniquement on doit tirer afin d'apprendre le tir à un joueur débutant. Ils conçoivent que l'on puisse procéder comme je l'indique, mais uniquement pour des joueurs en perfectionnement ou en recherche de performance.

Enseigner à quelqu’un ce n’est pas toujours lui dire comment faire et attendre de lui qu’il le reproduise (intention motrice). La définition exacte dans ce cas serait plutot dicter à quelqu'un (Dicter : imposer autoritairement à quelqu'un le détail, donné pour ainsi dire mot à mot, de ce qu'il doit dire ou faire).

Puis dans les catégories suivantes attendre de lui réalise un tir (intention d’action). Pour enfin attendre de lui qu’il marque (intention de résultat) lorsque l'enjeu aura primé sur le reste (Enseigner : faire savoir, faire acquérir).

Enseigner c’est surtout lui dire qu’on attend qu’il marque (intention de résultat) en réalisant un tir (intention d’action) dont certaines formes seront plus favorables que d’autres (intentions motrices = attracteurs du mouvement de tir).

Andy HYEANS

CEO d'AHC

16/12/2020

Emails Privés


Restez au courant de mes prochaines actualités en vous inscrivant à ma newsletter