Performant et anti-fragile pendant la COVID 19

0h
10 Modules
17€ 7€
Acheter
0h
10 Modules
17€ 7€

L'Academy AHC propose des formations inédites et en français pour les coachs de basket-ball.

Chère joueuse,

Cher joueur,

Cher(e) entraîneur,


Je vous présente le premier miniCOURSE AHC!


Les miniCOURSE AHC sont des contenus courts et qualitatifs que nous souhaitons opérationnels.

 

C'est à dire utilisable directement par ou pour vous !


Tout le monde connaît les effets directs de la pandémie de la COVID 19 sur la santé des athlètes : +30% de blessures enregitrées depuis le début de la pandémie!

Et les conséquences sont autant physiques que mentales.

Les études sur le sujet sont légion :

 

Pourquoi?

La COVID 19 a imposé de nombreux changements dans la pratique sportive mais dans l’environnement et les habitudes de vie du sportif.

Dans ce nouveau contexte, on peut distinguer plusieurs comportements qui ont chacun leurs conséquences :

  • L’arrêt complet de la pratique consécutif à la fermeture des structures sportives a des effets négatifs dès les premières 48 heures sur le système-athlète. On peut donc comprendre qu’après quelques jours, l’athlète soit contraint de se réathlétiser. Beaucoup trop de sportifs ne suivent pas ce processus de réathlétisation et le système se dégrade.

  • L’intermittence de la pratique (arrêt puis reprise, puis arrêt pour reprise), le Stop & Go, a des effets négatifs dans la mesure où le sportif ne permet pas à son corps de s’adapter. En effet, la pratique intermittente a pour conséquence de générer du stress pour le corps, à chaque arrêt comme à chaque reprise. Le stress physique qui suit un entraînement est un processus tout à fait normal. La reproduction des efforts permet de créer des adaptations qui réduisent naturellement ce stress créé par l’entraînement. Mais dans le cadre d’une pratique intermittente, le sportif stresse son corps sans l'adapter. Beaucoup trop de sportifs subissent les effets négatifs d’une pratique intermittent sans même le savoir.

 

  • La pratique autonome qui a explosé lors du confinement! C'est une pratique hors structures et non encadrée. La pratique autonome, sauf à maitriser l’entraînement sportif, n’est ni structurée, ni quantifiée. Les risques de blessure sont beaucoup plus importants lors d’une pratique autonome, je le constate malheureusement chaque jour au cabinet : mauvais dosage des efforts ; contenus inadaptés ; surentraînement ; motivation aléatoire avec des pics de séances trop élevées ; etc.

 

Ces mauvais comportements sportifs ne sont malheureusement pas les seuls mauvais comportements... Dans l’environnement des sportifs, la sédentarité imposée par la COVID et les mauvaises postures majorées par le télétravail (Dans l’entreprise les postes de travail sont contrôlés par la médecine du travail, au domicile le travail peut être réalisé dans n’importe quelle posture, sur n’importe quel écran et majorer les douleurs musculosquelettiques) majorent les risques de blessure.

N’oublions jamais qu’un athlète passe 80% de son temps hebdomadaire en dehors de la salle. Ces 80% ont été très impactés par la COVD 19.

 

Sur le plan psychologique, les changements imposés par la COVID 19 génèrent du stress et de l’anxiété. Chez les athlètes amateurs, les fermetures des structures, les incertitudes sur la tenue des championnats, la présence d’un haut niveau de risque ressenti vis-à-vis de la continuité de la pratique est particulièrement anxiogène.

Chez les athlètes professionnels, les incertitudes dépassent le cadre de la continuité de la pratique de loisir pour entrer dans celui de la continuité de l’activité, de la rémunération et par conséquent de la capacité à satisfaire ses besoins de sécurité mais aussi ceux d’appartenance si l’équipe ne peut se réunir, d’estime si le joueur ne peut pas prouver sa compétence et de s’accomplir si les matchs sont annulés.

A mon sens on sous-estime très largement l’impact psychologique de la COVID 19 chez les athlètes qui vivent de leur sport. Pourtant on sait que toutes ces incertitudes anxiogènes majorent très fortement le risque de blessure des athlètes.

 

Quelles solutions ?

 

Dans ce miniCOURSE, je vais vous aider à rester performant et anti-fragile dans le contexte de la COVID 19.

Vous découvrirez notamment :

  • Comment développer/maintenir ses compétences physiques sous-jacentes pour le basket-ball ;
  • Comment ne pas subir mentalement la pandémie et rester impliqué dans son projet sportif.


L'objectif est de vous proposer des outils clé en main. C'est ce que vous allez trouver dans ce miniCOURSE. Comme c'est le premier du genre, je vous propose une offre tarifaire adaptée à toutes les bourses.

Je sais, quand on voit ce tarif on se dit généralement qu'il n'y a rien d'intéressant à ce prix. C'est méconnaitre AHC ;-)

 

17€

7€

La clé de la réussite réside dans l'adaptation...

 

 

 

Vous êtes acteur du miniCOURSE

Si vous souhaitez ajouter quelque chose ou solliciter un ajout dans les contenus de ce miniCOURSE, vous le pouvez!

Nous sommes les seuls à adapter la formation à vos besoins!

Le mode opératoire est précisé à partir de la conclusion!

Introduction
Comment maintenir/développer les compétences physiques sous-jacentes pour le basket-ball?
La neuromobilité
La mobilité
La proprioception
Le système cardiovasculaire
Comment ne pas subir mentalement la pandémie ?
Comment déterminer ses objectifs ?
Comment maintenir un haut niveau de motivation?
Faiblesses ou qualités : Par où commencer?
Conclusion
Bonus
Progresser au tir : Comprendre pour performer
0h
10 Modules
17€ 7€
Acheter
0h
10 Modules
17€ 7€